• Une fois n'est pas coutume je vais vous parler de plusieurs livres d'un seul et même éditeur.

    Cécile, qui vient faire régulièrement un coucou sur mon blog, m'a envoyé un mail il y a quelques mois déjà pour me demander si je connaissais BERNEST, une maison d'édition autrichienne, qui propose des livres en français, en allemand et le top, certains en bilingue allemand-français!

    La maison d'édition a pris contact avec moi, et après avoir parcouru leurs offres, j'ai passé commande de trois livres dont je vais vous parler plus longuement plus bas.

    L'avantage de ces livres bilingues, est d'avoir les deux textes en un seul album. Ce qui est pratique pour l'enseignant lors de la lecture, comme pour un travail en lecture croisée ou pour les élèves qui vont lire l'album.

    Ah, et si vous souhaitez faire vous aussi un coucou à Cécile, vous pouvez le faire sur son blog. Elle y parle de ses lectures et c'est par ici, La maison des livres.

    Clic sur l'illustration pour accéder directement au livre chez BERNEST.

     

    Gratte moi le dos! Kratz mir den Buckel! -Benoît Turbet-

    Livres bilingues

    Ça le grattouille, ça le chatouille, au milieu du dos, pile poil là où il n'arrive pas à se gratter... Mais que faire dans ce cas, quand on est le roi de la savane? Il faut bien l'aide de quelqu'un pour se débarrasser de ses petites bestioles importunes! D'ami en ami, on lui proposera de l'aide mais pas vraiment comme Léonard se l'imaginait.

    Le graphisme est à la fois sobre, doux, mais aussi très imagé et parlant. Coup de cœur pour le graphisme! Cycle 1+2.

     

    Miriam, mafou métisse Miriam, Misch-Mafu -Marie Sellier et Diagne Chanel-

    Livres bilingues

    Dans cet album il y a un chassé croisé entre l'allemand et le français, mais les traductions sont données sur une feuille volante. (Bonne idée winktongue)

    Vous n'aimez qu'une seule sorte de chocolat vous? Moi non. Tout dépend de mon humeur, mon envie etc. J'aime le noir aux graines de sésame, le Tobleronne (surtout en fondue), les rochers Ferreros, les rochers classiques etc.

    Dans la vie c'est pareil, on aime les gens pour ce qu'ils sont, pour leurs différences, pour la richesse que cela nous apporte. Miriam n'est certes pas comme les autres Mafus, et alors? Après un moment d'hésitation, tout le monde va l'apprécier.

    Ce livre apprend la tolérance et le respect, l'amour de l'autre. Son graphisme épuré, permet de se centrer d'autant plus sur le sujet. Coup de cœur pour le sujet traité. Cycle 2.

     

    Das Lamm, das kein Schaf sein wollte L'agneau qui ne voulait pas être un mouton -Didier JEAN & ZAD-

    Livres bilingues

    Comme dans l'album précédent, la "simplicité" du graphisme est un plus et permet de se concentrer sur l'essentiel. Chaque trait, ombre y a un intérêt.

    Au début chacun ferme les yeux lorsque le loup vient dévorer un mouton. Ce n'était pas moi, peu m'importe les autres... Cela dure jusqu'au jour où le loup emporte le plus fort d'entre eux, le bélier. A ce moment ils se rendent bien compte que fermer les yeux ne peut leur être que préjudiciable...

    Ce livre traite superbement d'un pan de l'histoire pas si vieux que cela et s'achève sur le texte connu attribué au pasteur Martin Niemöller: "Quand les Nazis sont venus chercher les communistes je n'ai rien dit car je n'étais pas communiste. (...) Et quand ils sont venus me chercher il n'existait plus personne qui aurait voulu ou pu protester..."

    A lire du cycle 1 au cycle 3! Ce livre devrait se trouver dans toutes les BCDs et médiathèques. Il se trouve d'ailleurs sur la liste des lectures conseillées par le Ministère de l’Éducation Nationale. Coup de cœur spécial.

    N'hésitez pas! Allez faire un tour chez Bernest!

    Pin It

    2 commentaires
  • Au vu des températures de ces derniers jours, moins huit le matin en allant à l'école, nous avons choisi de continuer par le chant "La Baba Yaga". Comme ça nous nous réchaufferons en reprenant allègrement cette chanson.

    Cliquez sur le lien tout en bas du pdf pour écouter le chant.

    Aperçu ci-dessous et clic sur le titre ci-dessus pour le téléchargement!

    La Baba Yaga

    Pin It

    4 commentaires
  • Voici un affichage issu de la collaboration avec mon actuelle binôme Rosy.

    Merci à elle de m'avoir donné sa trame du français et de m'avoir autorisé à publier les deux winktongue.

    Pourquoi ajouter un affichage avec des lignes Seyès? Pour que les élèves recopient correctement sur leurs fiches, feuilles ou cahiers en respectant la hauteur des lettres.

    Attention le document est au format A3 mais une impression A4 est suffisante, il faut choisir le format et adapter à la page.

    Je clique ici pour la date en français et ici pour la date en allemand.

    Date Lignes Seyès

    Date Lignes Seyès

    Pin It

    2 commentaires
  • Comment cela vous ne connaissez pas BilanteRa?

    Habituellement bilanter s’emploie dans le milieu médical, voir parfois dans les entreprises. Je l'ai détourné sciemment pour parler des NuméRas et de mon vécu avec eux.

    NuméRas: BilanteRa

    Illustrations Annie Camenisch

    A la fin de ce premier trimestre le moment est venu de faire un bilan intermédiaire de la méthode Les NuméRas (voir références en fin d'article) et de son utilisation au quotidien dans ma classe de CP. J'utilise cette méthode pour l'enseignement des mathématiques mais aussi pour l'enseignement de l'allemand. Voici donc "BilanteRa" à l’œuvre:

    Côté enseignants:

    Je ressens bien moins de pression qu'avec un fichier, parce que je sais que l'on peut répéter une mission plusieurs fois si besoin est; l'essentiel est que les élèves aient compris et arrivent à faire ce qui est demandé. Je pense que le fait de ne pas "voir", ne pas avoir sous les yeux les pages suivantes du fichier, y est aussi pour quelque chose.

    Les élèves font certaines activités avec une facilité et un naturel déconcertants: compter de deux en deux ou de trois en trois, dire les comptines en avançant et en reculant, dénombrer deux par deux et trois par trois et garder la mémoire de la quantité dénombrée, conclure par une phrase en annonçant le nombre total d'objets.

    Ma collègue et moi même trouvons une continuité dans l'enseignement des mathématiques en classe bilingue, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. En effet, la méthode est entièrement et parfaitement adapté à la parité horaire et aux répartitions demandées par l’Éducation Nationale. Les mathématiques en français et les mathématiques en allemand ne font vraiment qu'un.

    Les textes dialogués (il y a alternance entre des textes en français qui racontent l'histoire et  des textes théâtralisés en allemand) permettent de faire jouer et rejouer les saynètes par les enfants, pour les mathématiques et ensuite pour intégrer les structures langagières sous forme de rituel. En même temps que les mathématiques et en parallèle nous travaillons donc aussi la langue allemande. Des fiches de langue, des jeux viennent aussi enrichir ce volet de l'enseignement. Les fiches de langue correspondent à l'application écrite de ce qui a été travaillé de manière rituelle à l'oral. Les jeux tant en mathématiques (retrouver chez quel NuméRa l'on va en avançant ou reculant de x cases, associer différentes représentations d'un nombre) qu'en langue allemande (Ich habe... Wer hat ... ? pour l'acquisition du vocabulaire, d'autres pour les structures) permettent de renforcer les apprentissages, les consolider, sans que cela soit rébarbatif pour les élèves.

    Côté élèves:

    Les élèves apprécient les histoires, ils adhèrent au monde imaginaire, attendent la suite, l'inventent, émettent des hypothèses. Ils jouent le jeu et se mettent à la place des NuméRas qui ne connaissent que les nombres de 1 à 9 pour le moment.

    Cela ne leur pose aucun problème pour/de côtoyer d'autres nombres par ailleurs, car ils savent qu'ils ne sont pas en situation NuméRas: ne connaitre les nombres que de 1 à 9 se limite aux moments où l'on travaille les mathématiques. En dehors de ces moments il est normal d'être confronter aux autres nombres, comme lorsque nous écrivons la date.

    Une manipulation régulière, quotidienne, favorise l'acquisition des mathématiques, leur compréhension. Pour autant je n'ai pas l'impression de passer mon temps à préparer du matériel.

    Malgré une quantité non négligeable d'écrits, les enfants sont enthousiastes et contents à l'idée de faire, résoudre les missions. Pour eux il est aussi normal d'avoir de l'écrit en quantité, car ils sont des grands maintenant! Ces écrits sont par exemple les comptines en écriture littérale, la phrase réponse à un problème mathématique, etc.

    Ils aiment inventer de nouveaux NuméRas sans numéro: SeTaieRa, ChuchoteRa, NageRa, DanseRa, DessineRa, SporteRa... parfois des plus improbables, et bien entendu dans ce cas je leur indique que ce NuméRa n'existe pas. Ces NuméRas correspondent donc aux élèves lors des différents moments, situations, phases en classe, mais il n'est pas rare qu'ils m'affublent aussi d'un nom de NuméRa ^^ Non vous n'en saurez pas plus!

    Cette méthode encourage aussi au travers de situation variées de développer la recherche par des problèmes ouverts par exemple.

    Côté parents:

    Nous avons bien présenté la méthode lors de la réunion de rentrée et expliqué en quoi elle est différente des méthodes usuelles. Les parents savent donc qu'il ne peuvent pas comparer pour le moment la progression de leur enfant par rapport à celle d'un enfant utilisant un fichier, une méthode plus classique.

    Les parents ont régulièrement les missions effectuées par leur enfant. Ils peuvent ainsi les compulser et voir le travail accompli.

    Ils reçoivent aussi régulièrement le "Cahier des NuméRas" dans lequel se trouvent: un résumé de l'histoire, suivi d'une mission et habituellement terminé par un mémo. Ainsi ils peuvent: suivre et comprendre l'histoire (c'est par elle que sont amenées les situations problème, introduites les différentes notions), la lire et la relire à leur enfant; voir le travail demandé au travers d'une mission effectuée par leur enfant, et constater si oui ou non il a réussi cette mission; et, par des exemples, constater ce qui est attendu.

    Il est indispensable de mon point de vue, de bien communiquer avec les parents dès le début de la mise en œuvre des NuméRas. Cette méthode a été reconnue comme innovante par le CNESCO mais si l'on ne donne pas aux parents les clefs correspondants à la serrure, les NuméRas resteront amnésiques, transis de froid devant la porte, et les parents ne sauront ouvrir leur porte à ces drôles de petites créatures, les réchauffer et leur donner le nom adéquat ...

     

    En clair, bilan positif voire très positif pour moi à ce stade de l'aventure. Ma collègue et moi-même sommes impatientes de voir la suite, de voir si les élèves pourront transposer à des nombres plus grands ce qu'ils ont appris (dénombrer, connaitre les comptines des nombres, savoir que la comptine a un terme de plus que la comptine précédente, compter en avançant et en reculant), acquis avec les nombres de 1 à 9 (le zéro arrive en ce moment même^^).

     

    Si vous aussi vous souhaitez utiliser les NuméRas dans votre classe ou si tout simplement vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode et ce projet, vous pouvez contacter les auteurs par mail à l'adresse suivante:

    pour les classes monolingues: lesnumeras@gmail.com

    et pour les classes bilingues: lesnumerasbil@gmail.com

    Méthode monolingue disponible ici Construire les maths avec les NuméRas aux éditions Nathan.

    Pin It

    3 commentaires
  • Allez hop, mieux vaut tard que jamais^^

    Mini rikiki article sur les items des évaluations CE1 Cap Maths de l'édition bilingue.

    A là fin vous trouverez un item de plus ainsi que les équivalences pour les parents, vous pouvez les masquer selon vos besoins bien sûr!

    Ici je télécharge et là je vois ce que je télécharge:

    Evaluations Cap Maths CE1 Items

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires